vendredi 12 août 2011

Monnet


Que se cache-t-il derrière ce titre ?

Non, ce n’est pas un article sur le peintre (déjà, il y aurait eu une faute sur son nom).

Monnet, c’est l’Agent sans nom. D’accord. Mais qui est l’Agent sans nom ?




« L’Agent sans nom » est un agent secret freelance qui travaille pour un réseau mystérieux basé en Suisse et dirigé par Monsieur Leroy. On sait peu de choses sur ce réseau, si ce n’est qu’il dispose de moyens financiers et logistiques considérables, lui permettant d’être sur de nombreux fronts à la fois. Son dirigeant, Monsieur Leroy, est tout aussi mystérieux que le réseau en lui-même. Certains pensent à un milliardaire ayant fait fortune grâce à la finance, qui aurait décidé de mettre ses moyens au service du SHIELD, afin de contrer les actes frauduleux de CRIMEN.
L’agent sans nom, dans tout çà ? C’est une sorte d’électron libre, auquel Monsieur Leroy fait appel dans certains cas. C’est un professionnel du déguisement, un expert en informatique et un voleur aguerri. Son parcours est inconnu. Impossible de savoir pour qui il a travaillé, par qui il a été formé. Il joue de ces ambigüités pour laisser planer le doute quant à sa vraie personnalité. Quoi qu’il en soit, il est de notoriété publique que Monsieur Leroy le considère un peu comme un fils. Pourquoi Monnet ? Grand amateur d’art (il n’y a qu’à voir le temps qu’il passe dans les musées durant son temps libre), il aime particulièrement les œuvres du peintre Monet. Il s’est donc approprié le nom de l’artiste, en y rajoutant un « n ». « C’est l’hommage d’un artiste à un autre » aime t-il répéter.

Et il est devenu le personnage central d’une nouvelle que j’ai écrite, faisant partie d’un appel à texte lancé il y a quelques mois de cela.

La nouvelle, qui a été validée par les deux anthologistes, paraîtra début 2012 chez l'éditeur Rivière Blanche si le calendrier n’est pas changé.

Et voici la couverture de l’ouvrage en question !


2 commentaires:

  1. C'est pas la couverture définitive, mon Philou. ;)

    RépondreSupprimer
  2. Ah ben je savais pas, moi...
    Ben pas grave, je remettrai avec la bonne couv '

    RépondreSupprimer